Cuisiniers, cuisinières : à vos tabliers !

16/08/2010 06:40

Après l'art en troglo, à Saint-Étienne-de-Chigny, La Reynière se transforme en atelier de cuisine.

Béatrice Lecuirot invite les apprentis chefs à déguster le terroir en plein troglodyte. - (Photo NR, Jean-François Bignon)Béatrice Lecuirot invite les apprentis chefs à déguster le terroir en plein troglodyte. - (Photo NR, Jean-François Bignon)  - Photo NR

C'est au son de la cloche que Béatrice Lecuirot, munie d'un tablier à l'effigie de sa demeure, viendra vous accueillir. Située au bord de la Loire, La Reynière, habitation troglodytique du XVII e siècle, offre la possibilité d'associer un cadre magnifique aux plaisirs de la table. 
Habitant depuis maintenant sept ans à Saint-Étienne-de-Chigny, Béatrice Lecuirot a décidé, il y a peu, de partager sa demeure avec toutes et tous. 
L'accueil est chaleureux et le sourire est présent. On peut dire que Béatrice Lecuirot sait mettre à l'aise ses invités. Ayant été accompagnatrice de voyages, elle possède aussi bien la maîtrise des langues étrangères que l'art de recevoir. Enseignante à l'école hôtelière de Tunon à Tours, Béatrice se lance également dans les cours de cuisine. Elle organise des cours de cuisine mais aussi des enterrements de vie de jeune fille (ou de garçon). 
La découverte de la cuisine régionale et traditionnelle du Val de Loire se décline en cinq formules : cuisine modeste et respectueuse, retour de chasse, cuisine au vin, « le goût de l'endroit » et journée découverte. Les « chefs » visiteurs participeront activement à la préparation des plats dans une cuisine plus qu'authentique : cuisinière d'antan, casseroles en cuivre. 
Tour de marché et cueillette dans le potager sont obligatoires. « Nous n'utilisons que des produits frais, locaux et de saison, explique Béatrice Lecuirot. Je veux faire prendre conscience aux gens qu'il faut manger correctement. » C'est une « cuisine plaisir » dont les recettes proviennent exclusivement des livres de cuisine locaux et familiaux.
En partenariat avec une agence référée, la propriétaire des lieux abrite également des chambres d'hôtes (à deux ou en famille). Le cadre est tout simplement impressionnant puisque les chambres se situent à proximité des caves troglodytiques. D'une profondeur hallucinante, il y règne une fraîcheur plus qu'agréable quand il fait chaud dehors. 
À votre aise de déguster le repas en terrasse ou au salon troglodytique. 
La Reynière, 18, quai de la Loire, pont de Bresme, 37230 Saint-Étienne-de-Chigny. Tarifs : de 50 à 200 €. Contact : tél. 02.47.55.92.32 ou www.cuisine-valdeloire.com

Aurore Grosclaude